Dossier pensions des militaires 

05/04/2018 - 17:41

Le SLFP-Défense veut que s’arrête ce climat d’incertitude et de désinformation !

(05/04/18) - À la veille des vacances de Pâques 2018, le Kern a trouvé un accord quant à la réforme des pensions du personnel des services publics en général et des métiers pénibles en particulier. Ceci pour mettre entre autres en œuvre la décision de principe du week-end du 16 octobre 2016 visant le personnel militaire que nous déplorons encore et toujours.

Le 30 mars 2018, les quatre critères de pénibilité ainsi que les coefficients de majoration ont enfin été définis. Nul doute que ces critères concernent non seulement le métier de militaire mais également de nombreuses fonctions au sein du personnel civil de la Défense.

Le 4 avril 2018, le Conseil des Ministres a donné le feu vert au Ministre des pensions pour démarrer la négociation syndicale. Il est important de signaler que la mise en œuvre des mesures est postposée d’un an et donc que la mise en vigueur ne démarrerait pas avant le 01 Janvier 2020.

Lors des premières rencontres avec les cabinets des pensions et de la Défense, les quatre organisations syndicales représentatives avaient discuté des mesures de transition s’étalant sur 20 années. Le SLFP-Défense avait remis un avis négatif suite au trop grand nombre d’inconnues restantes. Deux des trois inconnues qui avaient poussé le SLFP-Défense à remettre un avis négatif en octobre 2017 sont maintenant levées. À ce jour, il ne reste plus qu’une seule inconnue majeure qui se situe dans le chef du Ministre de la Défense. En effet, notre organisation syndicale est toujours dans l’attente de la proposition durable et réaliste de congé préalable à la pension qui est déjà d’application dans d’autres ministères. Les propositions internes Défense doivent avancer au même tempo que la réforme côté pension.

Le SLFP-Défense insiste une nouvelle fois auprès du Ministre de la Défense pour mettre en place un système forfaitaire et durable qui lui permettra de réaliser sa vision stratégique et le rajeunissement de la Défense. Compte tenu de la spécificité du métier, ce système d’aménagement de fin de carrière permettra aux militaires de descendre en-dessous de l’âge légal du socle commun des pensions (60 à 67 ans) à l’horizon 2030.

Pour le SLFP Défense, il n’y a pas d’envie de presser le dossier pension mais simplement un besoin de lever ce climat d’incertitude et la désinformation qui dure depuis trop longtemps aussi bien pour les militaires que le personnel civil de la Défense !

Edwin Lauwereins
Président SLFP-Défense

Notre site web fait usage de cookies. Ceci nous aide à vous offrir une meilleure expérience dans l’utilisation de notre site web et nous permet de l’optimaliser.  En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.

Plus d'infoFermer