La venue d’un quatrième opérateur télécom nous inquiète

15/06/2018 - 12:00

(15/06/18) - Le ministre des Télécommunications, Alexander De Croo, souhaite qu'un quatrième opérateur télécom soit actif sur le marché belge. Le message qu’il y aurait de la place pour un quatrième opérateur dans le pays, inquiète nos organisations syndicales qui y voient une menace pour l’emploi national et pour la qualité du service au citoyen.

Ce nouvel arrivant  dans un marché étriqué cannibalisera l’emploi chez les opérateurs existants et une partie de ces emplois se retrouveront à l’étranger (call centers, IT, Ressources Humaine, Finances, …). De plus, l’arrivée de cet opérateur diminuera la qualité de l’emploi (flexi jobs, interim, dumping social, …).

L’arrivée de ce nouvel acteur diminuera la qualité du réseau et du service : les investissements diminueront et l’innovation sera ralentie. Tout le monde sera touché, aussi bien les citoyens que les entreprises.

Vu l’importance des télécommunications dans la vie des entreprises et de tout un chacun, la proposition d’un quatrième opérateur est un danger pour le développement économique des entreprises et donc pour l’emploi dans tous les secteurs !

Jean-Claude Philippon
Président SLFP-Proximus

Notre site web fait usage de cookies. Ceci nous aide à vous offrir une meilleure expérience dans l’utilisation de notre site web et nous permet de l’optimaliser.  En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.

Plus d'infoFermer