Le patron de la SNCB Jo Cornu plaide pour l’armement des agents Securail

13/03/2016 - 08:25

Le SLFP Police plaide pour leur intégration au sein de la Police des Chemins de fer !

(13/03/16) - Nous apprenons par les médias que le patron de la SNCB plaide pour que le personnel de sécurité au sein de cette société puisse porter une arme et bénéficient de nouvelles compétences comme le droit de fouille et de contrôle.

Le SLFP Police peut comprendre – et certainement en cette actualité de terrorisme – qu’on pose la question. Et le SLFP Police comprend cette critique selon laquelle il y a trop peu de contrôles dans les stations. Cela fait des années que nous sonnons l’alarme, et bien avant que le terrorisme soit un fait, au sujet du manque de capacité humaine et donc de contrôles.

En 1998, les membres du personnel de la police des chemins de fer de l’époque ont été intégrés à la gendarmerie, cette compétence passant en 2001 à la police fédérale. Il nous paraît inconcevable et incohérent de revenir en arrière en recréant ce service qui sera après x années lui aussi confronté à des problèmes pratiques de sécurité, ouvrant la porte à des exigences de nouvelles compétences.

C’est pourquoi le SLFP Police plaide pour que le personnel actuel de Securail soit intégré au sein de la police fédérale. Il n’est plus à démontrer qu’une augmentation d’échelle conduit à plus d’efficacité.

Une intégration de ces personnes dans l’actuelle police des chemins de fers au sein de la police fédérale conduira automatiquement à une augmentation de la capacité et une meilleure collaboration, ce qui ne peut que concourir à une augmentation de la sécurité pour tou(te)s.