LE SLFP Cheminots déplore que le nouveau plan d’entreprise de la SNCB soit à nouveau financé par la réduction du personnel

30/11/2017 - 16:00

(30/11/17) - Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, a présenté aux instances syndicales son ambitieux plan d’avenir, après l’avoir fait le 19/10 devant la Commission d’Infrastructure de la Chambre. Ambitieux en effet, ce plan a pour but de remettre le client au centre des préoccupations de l’entreprise, en améliorant la qualité du service fourni.

Il est notamment prévu de recourir à de nouveaux moyens technologiques  pour améliorer la rapidité et la qualité de  l’information aux voyageurs, en matière de circulation des trains.  

Là où le bât blesse, c’est que ce projet a un coût. Dans le même temps, Sophie Dutordoir veut aussi réduire la dette colossale de la SNCB. On comprend aisément que le seul moyen imaginé pour sortir de ce cercle vicieux est de diminuer drastiquement l’effectif du personnel : 4.400 ETP en moins entre 2014 et 2022, soit plus de 20% en moins.

En Commission Paritaire Nationale du 13 novembre dernier, le SLFP avait déjà insisté sur le manque de cohérence du nouveau plan d’entreprise : le personnel est mis à contribution pour améliorer la qualité du service mais aucune mesure n’est prévue pour motiver le personnel. Au contraire, il serait le seul à payer !

Philippe DELHALLE
Président fédéral SLFP-Cheminots