Le SLFP dépose un préavis de grève chez bpost

15/10/2014 - 18:49

(15/10/14) - Le “race to the bottom” dans le secteur postal se poursuit, et même à un rythme accéléré. Un gouvernement qui prône un marché ouvert non réglementé, qui n’a d’yeux que pour un service fourni au prix le plus bas, favorise l’exploitation des travailleurs.

Le SLFP craint que d’avantage de jobs de qualité vont encore être perdus au profit de soi-disant (faux) indépendants. Ces gens travaillent pour des rémunérations qui ne permettent même pas de satisfaire les besoins primaires d’un individu, sans parler de ceux d’une famille.

Bpost met tout en œuvre pour affronter cette concurrence (déloyale) mais en même temps n’a d’yeux que pour les intérêts des actionnaires. Le personnel en est de plus en plus le jouet

Le SLFP attend de Bpost qu’elle prête d’abord son attention à la qualité et à un climat social sain au lieu de s’intéresser uniquement à maximaliser les bénéfices. Avec toutes les mesures négatives en matière de fin de carrière préparées par un gouvernement en décalage avec les monde réel, les problèmes ne feront que s’amplifier pour les travailleurs en général et pour les travailleurs de Bpost en particulier. Faire travailler les gens encore plus longtemps et en même temps augmenter chaque année la charge de travail va conduire à une agitation telle qu’on n’en a jamais connue.

Nous en sommes aujourd’hui à un point tel que nous ne nous demandons pas s’il s’ensuivra une grève, mais quand les premières actions vont éclater.

Le SLFP a averti aujourd’hui Bpost qu’on ne peut pas continuer de la sorte. Les gens ont le droit d’être traités dignement, avec respect et dans des conditions de travail humaines. Si Bpost ne veut plus le garantir, le SLFP ne peut éviter de déposer un préavis de grève, chose que nous avons faite aujourd’hui.

Marc De Mulder
Président SLFP Groupe Poste
0477/22 90 76