Le SLFP n’abandonne pas !

27/01/2017 - 17:07

Communiqué SLFP-Poste

(27/01/17) - Pas avec des menaces ou des confrontations, mais à travers des négociations intensifs nous affrontons les problèmes !
le problème de la charge de travail pour nos facteurs a été dévoilé au public par le SLFP.


Dans le cadre de people@core, en premier lieu, bpost ne voulait pas négocier d’un assouplissement des normes, mais se limitait à une discussion sur les recrutements, les formations, l’accompagnement des organisations et la planification des congés.
Enfin bpost a fait un geste et a proposé des améliorations des normes pour les journaux et la préparation des tournés.

Pour notre organisation c’était insuffisant. Mais cette adaptation apporte au moins déjà immédiatement un peu de l’oxygène !
Le SLFP veut trouver des solutions à travers le dialogue social et s’ abstient de promesses qu’ on ne puis réaliser. Il est sûr que nous devons tenir compte de la réalité économique, sociale et politique et éviter à ce que le travail tombe dans les mains de la concurrence ! trouver le bon équilibre pour sauvegarder le travail chez bpost est notre mission !


Mais quand le personnel s’enfuit à cause du charge de travail, on ne peut qu’en conclure qu’il y a un problème fondamental!
C’est ainsi que ceux qui sont resté à la table de négociation hier, ont exigé que bpost s’engage à évaluer l’entièreté des taches qui doivent être exécutés !


Il y en a qui font des grandes déclarations, mais qui après, quittent la table, même avant que le point soit abordé. Par contre, nous avons choisi pour le dialogue et de bien faire passer notre message. Nous avons pu constater que bpost est enfin plus que jamais conscient de la nécessité d’adaptations structurelles pour garantir la faisabilité du travail.

Un turn-over d’à peu près 25 % n’est pas une situation favorable pour l’entreprise et coute également des fortunes.
Nous n’arrêterons pas tant que la situation ne soit pas amélioré, non, pas en menant des actions de grève, mais en ouvrant des négociations à fond, et si nécessaire en publiant nos exigences au grand public de façons alternatives avec comme seule but, une amélioration considérable des conditions de travail pour tous nos postiers !