Les métiers pénibles dans les services publics - État des lieux

27/10/2017 - 19:21

(27/10/17) - La concertation sur le travail lourd en comité national des pensions a eu pour résultat une « note d’orientation » pour la fonction publique. En ce qui concerne les fonctionnaires, les quatre critères de pénibilité pourront entrer en ligne de compte pour déterminer la pénibilité du métier.

Le SLFP se doit de modérer : le dossier doit maintenant suivre son cours dans les comités de négociations.

Il s’agit de travail physique lourd, organisation du travail pesante, risque de sécurité accru et charge mentale ou émotionnelle. Ce dernier critère a fait échouer la concertation pour le secteur privé.

Le principe de base serait que celui qui a exercé un métier pénible pendant au moins cinq ans, partira plus tôt à la pension, mais pas avant l’âge de 60 ans.

La presse mentionne des exemples hypothétiques, notamment pour le policier. L’usage du conditionnel est très important. Il s’agit d’une note d’orientation à soumettre au gouvernement .. et certains des partenaires ont à leur programme politique un âge avancé minimum de 62 ans.

Le SLFP se doit de modérer : « hier, il n’y a eu que l’approbation d’un rapport, pas plus. Le dossier en son état (les critères et les conséquences de ces critères) doit maintenant être renvoyé dans les organes de négociations, notamment le Comité A et les comités des différents secteurs. »

François Fernandez-Corrales
Président général