Pas de congé pour les militaires en mission Homeland

19/03/2016 - 16:41

Communiqué de presse du SLFP-Défense

(19/03/16) - Le 8 mars 2016, La Défense a publié une note concernant le solde de congé 2015, non pris en raison de l'opération Vigilant Guardian (Homeland).



Le SLFP Défense comprend que l’autorité souhaite trouver une solution pour les militaires qui en raison de leur régime de travail durant l’année 2015, se retrouvent dans l’impossibilité de prendre le solde de congé 2015 avant l’expiration du terme légal du 30 avril 2016.

La solution proposée, à savoir de modifier le solde de congé restant en dispense de service, est pour notre organisation inacceptable.
 Un droit légal ne peut et ne doit pas être adapté par une note.

Une éventuelle solution

Une éventuelle solution pourrait être de sensibiliser les chefs de corps des unités concernés afin qu’ils donnent la possibilité à leur personnel d’apurer leur congé 2015 avant le 30 avril 2016, sans pour autant que ce ne soit imposé.Le 1er mai 2016, une liste nominative des personnes n’ayant pu prendre ses congés, pourrait être dressée par les chefs de corps, mentionnant le nombre de congé restant pour chaque intéressé et transmise à DGHR. La DGHR pourrait ainsi demander sur base de cette liste, l’accord au ministre de prolonger le délai au-delà du 30 avril 2016 pour apurer le solde de congé 2015 restant, si nécessaire une prolongation jusqu’au 31 décembre 2016.

Seul de cette manière, le droit au congé restera une liberté de choix et on ne touchera pas aux droits du personnel.
 A situation exceptionnelle, règles exceptionnelles est une citation du Ministre de la Défense Steven Vandeput.

Le SLFP Défense plaide pour une solution structurelle, les autorités politiques doivent dégager les ressources nécessaires pour former plus de soldats pour participer à cette mission afin que les problèmes de congé ne puissent plus se produire.