Stop au détricotage de nos pensions !

30/04/2017 - 22:20

Communiqué de Presse du SLFP-Enseignement

(30/04/17) - Depuis 2011, les carrières « services publics » ont été allongées, l’âge de la pension anticipée reculé, le traitement de référence revu, et le système de bonus pension réformé ! Ces mesures ont entraîné un allongement des carrières et une diminution du montant des retraites !

Depuis 2014, sous le gouvernement actuel,   les attaques se sont amplifiées:

  • Recul de l’âge de la retraite.
  • Nouvel allongement des carrières et durcissement des conditions de carrière pour avoir accès à une pension complète anticipée.
  • Suppression du bonus pension.
  • Suppression des années d’études « pour les fonctionnaires » dans le calcul de leur carrière.
  • Fin de la gratuité de la bonification diplôme (mesure idéologique  injuste car  impayable pour un jeune en début de carrière et accessible uniquement aux plus aisés).

Ces mesures  allongent de plusieurs années la carrière des personnels enseignants,  réduisent le montant de leur retraite et empêchent les jeunes d’accéder à un emploi stable. Elles touchent principalement les enseignants qui doivent quitter prématurément le métier pour des raisons de santé et les travailleuses qui ont interrompu leur carrière ou ont travaillé à temps partiel.

Et ce n’est pas terminé ! Le nouveau régime des tantièmes, lié à la pénibilité, qui sera d’application à partir de 2019, pourrait être nettement  moins avantageux pour les enseignants.  Ni le Ministre des Pensions, ni le Gouvernement fédéral ne se sont engagés à maintenir  le régime actuel.

Est-ce de cette manière que le Gouvernement fédéral fait face au manque d’attractivité du métier et à la pénurie croissante d’enseignants ? S’inquiète-t-il pour l’avenir de notre enseignement ? Nous le disons haut et fort : la coupe est pleine !

Masanka TSHIMANGA
Présidente du SLFP-Enseignement